Solution de bac acier

Remplacement d'une couverture en tuile par du bac acier sur garage

.

Le bac acier ... ?

D’un aspect contemporain, la toiture en bac acier est légère et se prête à de nombreuses configurations de toitures, notamment les toits à faible pente et les toits arrondis. Habituellement davantage utilisées pour les couvertures des bâtiments industriels, agricoles ou commerciaux, les toitures en bac acier, et ses variantes de couleur, prennent petit à petit leur place sur les maisons plus récentes, que ce soit en neuf ou en rénovation. 


Le bac acier est une tôle d'acier nervurée (sous forme de plaques) que l’on peut adapter en longueur à la longueur du toit. Posée d’un seul tenant de l’égout au sommet du toit (faîtage), les plaques de bac acier sont jointes entre elles par une nervure qui assure l’étanchéité entre chaque plaque. Elles sont fixées à la charpente par des vis ou tirefonds adaptés munis d’un joint d’étanchéité, et d’un cavalier, sorte de rondelle qui prend la forme de la nervure. 


Il existe différents types de toitures en bac acier, aux aspects divers. Notez également qu’une palette de couleurs très large est disponible. Le bac acier est protégé de la corrosion soit par galvanisation (acier galvanisé), soit par la laque qui lui donne sa couleur définitive. Parmi les différents types, vous pourrez ainsi envisager : 


Le bac acier simple peau 

Le plus courant, il s'agit d'un profilé de tôle d'acier nervurée ou ondulée, destiné à la réalisation de toitures sèches, c’est-à-dire sur des bâtiments ouverts et ventilés (comme un hangar ou un carport). Le poids au m² d'un bac simple peau varie autour de 5 à 6 kg / m² et son épaisseur est en général de 0,75 mm. 

Cette tôle peut être munie d’un feutre anti-condensation, ou feutre de régulation de la condensation, qui évacuera l’eau accumulée en bas de la pente.


Le panneau sandwich isolé 

Constitué d'une âme isolante prise en sandwich entre 2 tôles d’acier nervurées, son épaisseur varie selon le niveau de performance d’isolation thermique attendu. L’isolant au cœur du panneau sandwich est généralement constitué d’une mousse polyuréthane ou de laine de roche allant de 40 à 120 mm d’épaisseur. 

On retrouve ces panneaux isolés sur la plupart des maisons contemporaines ; ils permettent ainsi d’éviter un phénomène de condensation à l’intérieur.


Tôle imitation tuile / ardoise

Disponibles en plaques de dimensions réduites (autour de 1 m²), leurs motifs et couleurs variés imitent la tuile ou l’ardoise. 

Ces plaques de tôles sont plus souvent adaptées aux couvertures d’abris de jardin, d’auvents ou de garages.


Imitation joint debout 

Est un système qui imitera le travail des artisans zingueurs, tout en gardant les particularités de l’acier, avec un recouvrement des nervures, et des fixations invisibles. 

Plus facile à mettre en œuvre que le zinc, le bac acier imitation joint debout sera une alternative aussi moins onéreuse.  


Quels sont les avantages du bac acier ?


La toiture en bac acier présente de nombreux avantages qui pourraient orienter votre choix.

Son esthétisme : d’un aspect contemporain, on la trouve sous plusieurs formes et couleurs pour une adaptation à votre projet et à vos envies.


Son poids : idéale pour des charpentes légères ou en rénovation, la toiture en bac acier pèse autour de 6 kg/m² pour un bac simple, ou autour de 12 kg pour un panneau sandwich alors qu’un toit en ardoise pèse un peu plus de 30 kg/m² et un toit en tuile entre 50 et 80 kg/m².


Sa solidité : résistant aux variations de température, et proposant ainsi une durée de vie très longue, le bac acier est aussi incombustible et résistant aux mousses et aux champignons. L’application de produits anti-mousses est donc moins nécessaire.

Sa bonne étanchéité : les plaques faisant en général toute la longueur du toit, il n’y a que peu de recouvrement de plaques ou de risque de fuite.


Sa facilité de pose : facile à mettre en place, grâce à sa légèreté, le bac acier permet de couvrir un toit rapidement grâce aux grandes longueurs disponibles. 


Son adéquation aux pentes très faibles : le bac acier peut se poser sur des pentes minimales de 5 à 7 % selon certaines conditions, contrairement à des couvertures en tuiles ou en ardoise qui nécessitent des pentes plus importantes (autour de 35 %).